Le Rialto | Monstres sacrés

 

retour au programme ...

TOR JOHNSON
You're a big boy Johnny


Après avoir joué au zombie dans trois films du touchant Ed Wood jr, Tor Johnson est devenu une icône incontournable du cinéma fantastique disjoncté. Autopsie dun acteur qui passa sa carrière à dire : "Arghl !"

Tor Johansson naît le 19 octobre 1903 en Suède. Avec sa femme Greta, il s'installe en Californie en 1928, devient catcheur, et transforme son nom en Johnson.
En 1935, il apparaît dans The man on the flying trapeze dans lequel il interprète un rôle de... catcheur !
Partageant les 15 années suivantes, entre une carrière de roi du ring et des apparitions dans des productions hollywoodiennes (Lost in a harem, The ghost catchers), le grand Tor est connu pour sa gentillesse et son amabilité. C'est à partir de 1956 qu'il commence à véritablement se faire un nom (et surtout un visage), en interprétant le rôle de Curry, géant aveugle et retardé mental, dans un film de Reginald Leborg The black sleep. A partir de cette année là, il ne cessera de jouer inlassablement le même rôle.
Il enchaîne ensuite avec Bride of the monster, perle de crétinerie totale signée Ed Wood jr, dans laquelle il interprète Lobo, un géant trisomique en tongs pourvu d'une énorme cicatrice faciale. À ses côtés Bela Lugosi, 73 ans, constamment sous morphine, se bat avec une pieuvre en plastique avant de s'écrouler au générique de fin, mort de fatigue.

Tor Johnson reprendra son rôle de Lobo l'année suivante dans The unearthly avec toujours le même texte à déclamer : "Arghl..." Il atteint son apogée en 1959, jouant coup sur coup dans deux films de l'inévitable Ed Wood. Il décroche quelques lignes de dialogue dans Plan 9 from outer space, où il interprète un commissaire de police qui, malheureusement, ne survivra pas longtemps aux assauts conjugués de Vampira la goule, et de Bela Lugosi le vampire dont on ne voit jamais le visage ! C'est sans aucun doute son rôle le plus connu avec des répliques telles que : " I'm a big boy, Johnny ". Tout un programme...
Vient ensuite Night of the ghouls, toujours avec le même réalisateur, et un rôle muet photocopié sur son film précédent. Tor terminera sa carrière en 1961 dans le très étrange The beast of Yucca flats réalisé par Coleman Francis. Il y interprète un scientifique russe spécialiste de la bombe atomique, victime de radiations le transformant en une sorte d'amibe humaine qui vit dans une cave et se nourrit de cheveux !
Il termine sa carrière en faisant des animations dans des grandes surfaces déguisé en Lobo, et meurt d'une crise cardiaque le 12 mai 1971 dans sa maison de Los Angeles.
Au milieu des années 60, la firme Don Post Company, spécialiste des costumes de carnaval, sort un masque à l'effigie de Tor Johnson. C'est à ce jour la plus grosse vente de masques jamais réalisée par cette entreprise...

Pierre-Henri de Castel Pouille

Une page copieuse sur notre aimable catcheur